Pourquoi aimer les fleuves

textes et photographies Gilles Mulhauser...

Pourquoi aimer les fleuves ?

"Le fleuve d’abord, c’est la vie. Car tous les vivants ont besoin d’eau pour vivre.

Tout fleuve, ensuite, est un chemin. Mais un chemin particulier, un chemin qui avance.

Le fleuve est aussi une force. Qui ne demande qu’à nous venir en aide pour faire tourner les moulins ou les turbines des barrages.

Le fleuve est un royaume dont les habitants ne sont pas seulement les poissons mais aussi des légendes.

Le fleuve enfin est un miroir. Non seulement, il reflète le ciel mais aussi les populations qu’il traverse. Le Gange raconte l’Inde comme le Nil dit l’Egypte et le Mississippi le Sud des États-Unis.

Autre raison de les aimer, chaque fleuve a son originalité. Ses couleurs, sa musique, ses saisons, ses qualités et ses défauts. Pour chacun, je cherche toujours le mot qui le résume."

Erik ORSENNA, président d'IAGF

Faire parler les fleuves est un acte hautement engagé. Dire la provenance et toute l'amplitude d'un bassin; rappeler la mémoire des traversées, le fil des descentes; bénéficier des sens du courant, s'abreuver de tous ses usages. Quelle richesse pour honorer leur devenir et décider de la poursuite de leurs permanences !

Initiatives pour l’Avenir des Grands Fleuves, lieu de dialogue original et international entre les fleuves du monde entier, vous propose cette exposition qui raconte quelques fleuves du monde par les images et les textes de Gilles Mulhauser, membre genevois d'IAGF.

Vernissage le mercredi 3 avril à 18 h 00; l'exposition est ouverte jusqu'au 30 avril.