Le livre se livre

À travers 25 images, le public est invité à se questionner sur le destin des livres précieux, de leur restauration dans l’atelier jusqu’à leur mise en vitrine...

La Fondation Martin Bodmer et les Bains de Pâquis présentent Le Livre se livre. Une exposition photographique composée de 25 images prises par l’artiste suisse Naomi Wenger qui invitent le public à suivre le destin des livres d’exception conservés à la Fondation, de leur restauration dans l’intimité de l’atelier jusqu’à leur magnificence publique dans les vitrines du musée. La collection de livres rares de la Bodmer (inscrite au Patrimoine de l’UNESCO) est ainsi, en partie, dévoilée à travers le regard personnel de Naomi Wenger.

 

« Depuis plusieurs années, j’ai la chance d’avoir un contact privilégié avec la collection de la Fondation Martin Bodmer. J’ai voulu partager avec le public le plaisir de la proximité avec ces livres précieux, de véritables trésors de l’écrit, parfois mystérieux et toujours surprenants. » signale Naomi Wenger.

 

La matière, le contenu, la dimension, la restauration et l’exposition en vitrine sont les cinq thématiques choisies par le commissaire de cette exposition, Sébastien Brugière, comme autant de focales permettant d’approcher le cœur des livres, de leurs matières au mystère qui les entoure. Ce parcours photographique invite ainsi le spectateur ou spectatrice à s’interroger, également, sur sa propre perception de ces objets qui ont su traverser les siècles et résister aux outrages du temps.

 

 

 

Dates : du 24 juillet à début septembre

Lieu : Bains de Pâquis

Vernissage : 24 juillet à 11h. Les membres de la presse sont cordialement invités au vernissage.

 

 

 

La Fondation Martin Bodmer et les Bains de Pâquis présentent Le Livre se livre. Une exposition photographique composée de 25 images prises par l’artiste suisse Naomi Wenger qui invitent le public à suivre le destin des livres d’exception conservés à la Fondation, de leur restauration dans l’intimité de l’atelier jusqu’à leur magnificence publique dans les vitrines du musée. La collection de livres rares de la Bodmer (inscrite au Patrimoine de l’UNESCO) est ainsi, en partie, dévoilée à travers le regard personnel de Naomi Wenger.

« Depuis plusieurs années, j’ai la chance d’avoir un contact privilégié avec la collection de la Fondation Martin Bodmer. J’ai voulu partager avec le public le plaisir de la proximité avec ces livres précieux, de véritables trésors de l’écrit, parfois mystérieux et toujours surprenants. » signale Naomi Wenger.

La matière, le contenu, la dimension, la restauration et l’exposition en vitrine sont les cinq thématiques choisies par le commissaire de cette exposition, Sébastien Brugière, comme autant de focales permettant d’approcher le cœur des livres, de leurs matières au mystère qui les entoure. Ce parcours photographique invite ainsi le spectateur ou spectatrice à s’interroger, également, sur sa propre perception de ces objets qui ont su traverser les siècles et résister aux outrages du temps.

BIOGRAPHIE DE L’ARTISTE

Photographe professionnelle, Naomi Wenger collabore avec la Fondation Martin Bodmer depuis 2013 pour numériser les livres anciens, illustrer différentes publications et couvrir les événements du musée. Elle participe au Bodmer Lab lorsqu’il s’agit de numériser les livres qui nécessitent une manipulation plus délicate, grâce au matériel spécialisé utilisé en collaboration avec le projet e-codices. En tant qu’indépendante, elle réalise depuis quinze ans d’autres mandats de différentes natures (reproduction d’œuvres d’art et d’objets, reportage, portrait) et construit en parallèle un travail artistique.

Site personnel : http://photo-nao.com/

BIOGRAPHIE DU COMMISSAIRE

Responsable de la médiation culturelle à la Fondation Martin Bodmer, Sébastien Brugière a poursuivi un parcours atypique l’ayant mené de la musique à la médiation culturelle, en passant par les sciences, la direction d’orchestre et la gestion de projet culturel. Curieux de toutes formes d’art, il a travaillé auprès d’artistes provenant d’horizons divers, musicien∙ne∙s, danseur∙euse∙s, plasticien∙ne∙s ou photographes. Au sein de la Fondation Martin Bodmer, sa rencontre avec la photographe Naomi Wenger et leur passion commune pour le livre et la photographie a fait naître l’idée et l’envie d’une exposition mettant en lumière le livre, dans toute la multiplicité de ses facettes.